Bandeau du blog bandeaublog.png
Astuces (4) Carton rouge (2)

mercredi 12 octobre 2011

Agriculture Biologique VS Agriculture Chimique

Tendance

capturedecran2011-10-12a13.31.51.png

Les industriels font généralement bien les choses lorsqu'il s'agit d'induire nos petits cerveaux de consommateurs en erreur.

Ne vous êtes vous jamais posé la question de savoir pourquoi l'agriculture pratiquée seulement depuis les années 50, basée sur l'utilisation de nouvelles molécules inventées et brevetées par ces derniers, se nomme agriculture conventionnelle ou raisonnée. Dans l'inconscient collectif, la convention et la raison font appel à des notions de sagesse. Face à elle, l'agriculture appliquée par nos ancêtres et les ancêtres de ceux-ci, basée sur une connaissance de la terre acquise au fil des siècles, sur la rotation des cultures, sur les saisons, doit-elle se justifier de patronymes des plus troublants pour le néophyte, dite biologique, ou encore de label divers, AB, Déméter ...

L'agriculture biologique ou naturelle doit se justifier par un logo, face à une culture chimique qui n'a de compte à rendre à personne. A cette heure, la preuve n'est plus à faire des méfaits pour la planète, pour nos paysans et nos organismes de ce poison quotidien. Nos politiciens manquent juste d'un peu de courage ...

A la grande surprise des acteurs de la bio, comme on appel ceux qui ont ralliés le combat d'une agriculture plus respectueuse de la vie, les choses vont peut-être changer. Le projet faisait partie des espoirs vite oubliés du grenelle de l'environnement et va probablement se concrétiser à compter du 1er janvier 2012.

La création du label AC (agriculture chimique) sera apposé, dans un premier temps sur les fruits et légumes ayant reçu des traitements chimiques et plus tard sur d'autres gammes de produits ... A y réfléchir, si tout nos produits de consommation doivent passer par ce crash test, nos hypermarchés vont se barioler de ces petites étiquettes à tête d'âne jusqu'à nous en faire mal aux yeux.

Deuxième remise en ordre des compteurs : le cout supporté par les producteurs de produits naturels, pour s'en justifier auprès d'auditeurs indépendants (Ecocert, SGS ...), va désormais être répercuté sur une taxe des ventes de pesticides.

Vidéo

Il est bon de pouvoir rêver à un monde plus juste, alors nous tenions à remercier le blog eco-sapiens qui nous aura permis d'y croire pendant quelques lignes grâce a cette blague plutôt bien trouvée ...


Posté le 12 octobre 2011 à 13:23:59 | Lien permanent | Poster un commentaire
1 commentaire